Benjamin Cavet

gallery/cavet7

Aujourd'hui on se retrouve pour un skieur très prometteur et qui impressionne : Benjamin Cavet. Découvrez-en peu plus sur ce skieur naturalisé français.

 

 

Présentes-toi en quelques mots pour ceux qui ne te connaîtraient pas...
Ben : Je m'appelle Benjamin Cavet et j'ai 23ans. Je passe mes hivers et été sur les skis, et au printemps je suis à l'UIT d'Annecy.

 

Pourquoi as-tu choisi le ski de bosses ?

Ben : J'adore la combinaison des sauts et des bosses. Ce sport est très millimétré; il faut poser les sauts pile au bon endroit pour bien enchainer dans les bosses derrière.

 

Décris-nous un peu ton enfance...

Ben : J'ai grandi en Angleterre loin du ski et de la neige, je me voyais plus à faire du foot ou du cricket.

 

....Et ta carrière sportive

Ben : J'ai connu des débuts en Coupe du Monde difficiles où je n'étais pas à mon vrai niveau en compétition. J'ai dû beaucoup analyser mon approche de la compétition et c'est à ce moment-là que je suis devenu sportif de haut niveau.

 

Pourquoi t'es-tu fait naturaliser Français ?

Ben : Pour représenter la France au niveau international. J'ai seulement fait du ski de bosses en France avec les coaches, clubs et coéquipiers français. C'est une grande fierté pour moi.

 

Tu as participé aux JO de Sotchi, comment cela s'est passé (ambiance, réaction de la compétition) ?

Ben : Tout est impressionnant aux JO que ça soit la piste, les médias, le village Olympique, la cérémonie d'ouverture, de côtoyer les meilleurs athlètes dans toutes les disciplines.

 

Décris-nous un entraînement type sur les skis ?

Ben : En ski de bosses, on a la chance de pouvoir réaliser les descentes de compétition au quotidien. Dans un entrainement de 3 à 4h le matin sur le glacier, je vais pouvoir faire jusqu'à 8 fois le run que je ferai l'hiver.

 

...Et un entraînement type de préparation physique ?

Ben : En préparation physique tout est mis en place pour éviter la blessure... Un skieur en bonne santé physique progressera forcément sur les skis. Donc je fais beaucoup d'étirements, et travail de force.

 

Comment te sens-tu au départ d'une course ?

Ben : J'adore être au départ d'une course. Je me sens très concentré. Le moment où je suis le plus stressé en compétition c'est aux descentes d'entrainement avant.

 

As-tu de futurs projets en ski ?

Ben : Quelque chose qui me tient encore plus à cœur qu'une médaille mondiale ou Olympique c'est de faire tout un hiver sans jamais descendre du podium.

 

Merci à toi d'avoir répondu à mes questions. Bonne fin de saison!