Enak Gavaggio

gallery/gavaggio7 (1)

Aujourd'hui on se retrouve avec un skieur emblématique français : Enak Gavaggio. Créateur de la Websérie Rancho, découvrez-en un peu plus sur ce skieur. 

 

 

 

Présentes toi en quelques mots pour ceux qui ne te connaitraient pas...

Enak : Enak Gavaggio, 40 ans. J'ai participé à la Coupe d'Europe en Descente de ski alpin, à la Coupe du Monde de Freeride, à la Coupe du Monde de Skicross. Je suis également réalisateur de films de base jump, de ski et actuellement pro-rider en Freeride.

 

Pourquoi avoir choisir le ski et non le snowboard ?

Enak : J'ai choisi le snowboard mais mes parents voulaient que je fasse du ski et à l'époque la relation entre le ski et le snowboard était compliquée. Comme ça a bien marché dans le ski j'ai continué dedans.

 

Comment en es-tu arrivé à pratiquer le Skicross et le Freeride à haut niveau ?

Enak : J'ai couru en coupe d'Europe de ski alpin et j'ai appris grâce à ça le sport de haut niveau. Quand j'ai voulu bifurquer sur d'autres disciplines, ça c'est fait naturellement. Je suis devenu Freerideur professionnel car je me suis fait repérer par des sponsors qui m'ont vu skier et pris dans leur groupe. En Skicross, je me suis inscrit par hasard sur la première épreuve de ski cross en France et j'ai gagné. Ca a commencé comme ça.

 

Comment t'est venue l'idée de cette Web série Rancho et des traits de caractère du personnage ?

Enak : Petit je voulais faire du snowboard et non du ski et dans ma carrière, je me suis rendu compte qu'on mettait des « étiquettes » aux gens. J'étais un skieur mais je voulais être snowboardeur alors je restais avec eux et je n'étais pas considéré comme un skieur. Ensuite, je suis parti faire du Freeride et j'avais « l'étiquette » d'un mec pas cool car je venais du ski alpin. Lorsque j'ai commencé le Ski cross, j'étais soit un ancien alpin raté, soit un Freerideur fumeur de pétard. Toute ma vie, je me suis rendu compte qu'on s'amusait à mettre des « étiquettes » aux gens et que personne n'avait rien compris à l'essor du ski et qu'il n'y avait pas de barrière. On a donc voulu créer le ski dans toute sa largeur et Rancho est né avec un premier épisode de ski de fond.

 

Comment sont élaborés les épisodes ? Où trouves-tu cette inspiration ?

Enak : L'écriture prend environ 5 jours. On prend un tableau blanc pour écrire tous les traits qui définissent une discipline. Puis on commence à écrire le déroulé, et au fur à mesure des déroulés on rentre les clichés qui nous inspirent le plus et on les met en scène de façon marrante.

 

Tu pratiques tout type de discipline de ski dans tes vidéos, comment te prépares-tu à ça ?

Enak : Je ne m'y prépare pas, je n'ai pas le temps. Le temps que j'ai, je le passe à écrire ou à monter le film d'avant. C'est aussi une volonté de ne pas s'y préparer car c'est en arrivant sans connaître la discipline à la perfection qu'on se rend compte de plein de choses et par la suite, qu'on peut la mettre en scène.

 

As-tu d'autres projets autres que Rancho ?

Enak : Non, je n'en ai pas d'autres car un épisode de Rancho prend entre 20 et 30 jours pour être finalisé.

 

Pourquoi avoir choisi de devenir ambassadeur de l'ecole de ski internationale ?

Enak : J'ai fait plein de demandes aux ESF pour m'aider en tant que skieur, on me les a refusées, j'ai fait des demandes pour m'aider sur un événement, elles ont été refusées. J'ai également demandé une gratuité de carte syndicale étant membre des équipes de France de ski, même résultat. Et lorsque j'ai proposé tout cela aux ESI, ils ont tout accepté.

 

 

Merci à toi d'avoir répondu à mes questions. Bonne fin de saison!